Sur le littoral du Marais poitevin : la baie de l'Aiguillon-sur-Mer

Publié le : 15/10/2019 - Catégorie : Vendée 

Un petit port réputé pour ses huîtres et ses moules, une réserve naturelle peuplée de milliers d'oiseaux migrateurs et hivernants, le Parc naturel régional du Marais poitevin en toile de fond... bienvenue à l'Aiguillon-sur-Mer, la station balnéaire la plus au sud de Vendée. Un pas de plus et vous êtes en Charente-Maritime !

Un port typique et pittoresque

À 20 km du Camping 4 étoiles Le Clos de Pins, en bordure du marais poitevin, le port de l'Aiguillon abrite une petite flottille d'une vingtaine de navires qui, chaque matin, partent pêcher la sole, le merlu, le turbot ou encore la plie dans le Pertuis breton.

Sur le quai, les pêcheurs pratiquent la vente directe "au cul du bateau". L'occasion d'acheter vos poissons, coquillages et crustacés directement dans les cabanes de pêcheurs sur le port. Les prix sont moins chers qu'en poissonnerie et la fraîcheur est toujours au rendez-vous ! On trouve également des huîtres en libre-service sur le port, jusqu'à minuit ! Mais au fait, avez déjà goûté aux fameuses huîtres de l'Aiguillon-sur-Mer ?

Huîtres, moules et compagnie

La Baie de l'Aiguillon-sur-Mer est l'un des quatre grands bassins de production de l'huître Vendée Atlantique. Élevée dans l'estuaire du Lay ou sur l'estran du nord de la baie, l'huître de la baie de l'Aiguillon bénéficie d'un merroir unique, enrichi par les eaux de la Sèvre niortaise et du Marais poitevin.

C'est aussi le berceau de la mytiliculture sur bouchots. Selon la légende de Patrice Walton, cette méthode d'élevage de la moule serait apparue ici au XIIIe siècle. Huit cents ans après, un million de pieux plantés et 500 km de bouchots permettent la production annuelle de 10 000 à 12 000 tonnes de moules !

La réserve naturelle de la baie de l'Aiguillon

Profitez de votre séjour en camping près de l'Aiguillon-sur-Mer pour faire le plein de nature ! Entre Pertuis Breton et Marais Poitevin, la Baie de l'Aiguillon est classée réserve naturelle depuis 1996. Et les paysages n'ont rien à envier à ceux de la baie du Mont-Saint-Michel et de la baie de Somme !

À marée basse, les immenses vasières et les vastes étendues de prés salés constituent un formidable réservoir de nourriture qui profite aux oiseaux venus du nord de l'Europe. Chaque année, près de 400 000 oiseaux migrateurs sont observés dans la baie de l'Aiguillon : bécasseau maubèche, oie cendrée, bernache cravant, chevalier gambette, grand gravelot, canard siffleur... La baie de l'Aiguillon est aussi le premier site d'hivernage des barges à queue noire et des avocettes élégantes en France.

Côté flore, c'est le royaume de la puccinellie maritime, l'obione, la salicorne ou encore la lavande de mer. Sur les dunes de la pointe de l'Aiguillon, on observe également de très belles orchidées Ophrys abeille et Ophrys araignée qui fleurissent de mi-mars à mi-mai.

Pratique : des visites guidées et des animations organisées par la LPO permettent aux curieux de nature d'en savoir plus sur la faune et la flore. Prévoir des chaussures de marche, jumelles et appareil photo.

Le saviez-vous ?

Au XVIIIe siècle, l'ancien bourg de l'Aiguillon est en partie enseveli par les dunes de la Pointe de l'Aiguillon, contraignant les habitants à s'installer plus en amont, à l'emplacement du bourg actuel.

Les évènements à ne pas manquer

  • Le Port en Fête (le 15 août) : de nombreuses animations, jeux, danses, concerts, promenades en bateau, feu d'artifice et bal populaire.
  • lE Triathlon Sud Vendée (octobre) : un week-end de fête et de sport durant lequel près de 1500 triathloniens et 3 000 spectateurs sont attendus.

photo © A.Lamoureux, Vendée Expansion

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog