Visiter le Marais poitevin et la Venise Verte au départ du camping

Publié le : 25/07/2018 - Catégorie : Vendée 

Aujourd'hui, nous vous proposons de partir à la découverte du Marais poitevin que l'on appelle aussi la Venise verte. Une visite incontournable de votre séjour en camping dans le Sud Vendée qui attire chaque année plus d'un million de visiteurs ! Niché au coeur du Parc naturel régional du Marais poitevin, labellisé Grand Site de France, ce vaste territoire s'étend de la Baie de l'Aiguillon jusqu'à Niort, soit plus de 100 000 hectares à explorer !

Marais Poitevin

À pied, à vélo ou en barque au coeur de la Venise Verte

Il existe de nombreuses façons de découvrir le Marais poitevin durant vos vacances en camping : à pied, à vélo, à cheval ou en bateau. Mais la barque ou le canoë, avec ou sans guide, demeure la manière la plus originale d'explorer le marais. Pour cela, rendez-vous à l'embarcadère de la Maison du Marais à Longeville-sur-Mer, à 5 minutes seulement de notre camping Le Clos des Pins. Après avoir enfilé un gilet de sauvetage et armé de votre pagaie, partez à l'aventure sur les canaux ombragés du marais en suivant un parcours balisé de 5 kilomètres (environ 2 heures). Avec ou sans guide, vous découvrirez une faune et d'une flore d'une richesse exceptionnelle : iris jaunes, angéliques, canards, hérons, loutres... L'été, des sorties nocturnes sont proposées tous les mercredis soir. Tout simplement magique !

Le mystérieux Marais poitevin et ses habitants : monstres et compagnie !

Très tôt, le marais fut habité par les "huttiers". Ils vivaient de pêche, de cueillette, de chasse, d'élevage et de petits travaux agricoles. Au XVIIe siècle, lors des guerres de Religion, les protestants fuient les persécutions et se cachent au coeur des Marais Mouillés, de l'autre côté des digues. La végétation inextricable offre ici un refuge sûr. Mais ce ne sont pas les seuls habitants du marais...

D'après la légende, le géant Gargantua à l'appétit insatiable avait fait du Marais poitevin l'un de ses terrains de chasse favoris. Avalant les rivières environnantes, les bateaux et leur équipage, il se soulagea dans les plaines occidentales de Niort, ce qui donna naissance aux Marais Mouillés. Autre créature fantastique, le Bras Rouge, un cruel croque-mitaine qui attrapait les enfants pour les emmener jusqu'au fond de l'eau. Quant à la Galipote, un sorcier maléfique, elle pouvait se transformer en loup-garou pour dévorer les villageois qui s'aventuraient imprudemment dans le marais. Toutes ces légendes vous seront contées lors d'une visite commentée du Marais poitevin !

Un peu d'histoire...

À l'origine, le Marais poitevin est un immense marécage insalubre et inutilisable. Il faut attendre l'an 1000 pour que le marais soit transformé par la main de l'homme. Sous le règne d'Henri IV, d'importants travaux d'assèchement sont entrepris pour les cultures céréalières, l'élevage, mais aussi le développement des pêcheries et des marais salants... On creuse alors des canaux, digues et portes à flot. Ainsi, près de 6 000 hectares de marais sont asséchés en deux siècles. Napoléon Ier poursuit les travaux qui donneront au marais la physionomie que nous lui connaissons aujourd'hui.

Pour préparer votre visite, vous trouverez toutes les informations utiles et pratiques pour sur le site officiel du Marais Poitevin.

Photo : © Gilbert Bochenek

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog