La Maison de Georges Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard

Publié le : 04/09/2019 - Catégorie : Vendée 

À Saint-Vincent-sur-Jard, à 15 minutes de notre camping en Vendée, découvrez la dernière demeure de Georges Clemenceau, figure marquante de la Troisième République. Une visite passionnante pour découvrir "Le Tigre" dans l'intimité de sa retraite vendéenne.

La dernière tanière du Tigre

Le 11 novembre 1918, Georges Clemenceau, surnommé "Le Tigre" en raison de sa férocité en politique, devient pour tous les Français "Le Père la Victoire". Cent ans après, son héritage est toujours présent, plus vivant que jamais dans la maison de Saint-Vincent-sur-Jard où l'illustre homme politique et de lettres passa les dix derniers étés de sa vie.
En 1919, âgé de 78 ans, Georges Clemenceau quitte définitivement la vie politique. Il choisit de se retirer en Vendée, dont il est originaire. L'ancien chef d'État fait sienne une maison de pêcheur en bord de mer, à Saint-Vincent-sur-Jard entre Les Sables d'Olonne et La Tranche-sur-Mer. C'est dans cette modeste demeure peinte en blanc, au toit de tuiles - "La Bicoque" comme il aimait l'appeler - qu'il vient régulièrement se reposer, écrire et méditer.

Une bicoque au décor raffiné

Plus qu'un simple musée, la maison de Clemenceau semble encore habitée. Chacun peut aller et venir dans la maison et plonger dans l'intimité du personnage historique. Tout est admirablement conservé. Grâce à des photographies d'époque, chaque meuble, chaque objet a conservé sa place d'origine. Près de 340 objets sont ainsi présentés au public, au même endroit qu'il y a cent ans !
On découvre la chambre-bureau où l'académicien passait de longues heures à écrire face à la mer. Aux murs, des boucliers, des sagaies et des trophées de chasse qu'il rapporte de ses expéditions en Égypte et au Soudan. Dans le salon d'été où étaient reçus les personnalités politiques et les journalistes, le décor invite une nouvelle fois au voyage. Les estampes japonaises et céramiques asiatiques rappellent que Clemenceau nourrissait une véritable passion pour l'Asie. On y servait même le thé selon le rituel japonais.
Autre curiosité à découvrir : le couloir-bibliothèque d'environ 1500 livres qui dessert les chambres d'amis, strictement réservées aux intimes comme son grand ami Claude Monet et Marguerite Baldensperger, sa confidente et amie de coeur. Dans la cuisine-salle à manger, Clemenceau interdisait aux convives de tourner le dos à la mer pour, disait-il, ne pas troubler le spectacle du paysage. Quant au garage, le vieux Tigre y garait la Rolls-Royce qu'il avait reçue en cadeau d'un admirateur. On ne vous en dit pas plus, la surprise fait partie de la visite.

Un jardin impressionniste sur la dune

C'est avec son vieil ami le peintre Claude Monet que Georges Clemenceau imagine ce jardin multicolore qui vibre et raisonne avec la couleur du ciel et de la mer. La "terrasse fleurie", jardin aux 7 000 fleurs, offre un ravissant parcours de promenade qui se prolonge jusqu'au jardin aux arbustes.

INFOS PRATIQUES

  • Adresse : 76, rue Georges Clemenceau, à Saint-Vincent-sur-Jard ( à 8 km du camping)
  • Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30
  • Tarif : 6 €/ adulte, gratuit pour les moins de 18 ans
  • Site web : www.maison-de-clemenceau.fr

photo : © Pierre André Leclercq

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog