Vin, huître, sel : à la découverte des routes touristiques de Vendée

Publié le : 23/03/2022 - Catégorie : Vendée 

Ce mois-ci, le camping Le Clos des Pins vous emmène en balade sur les routes touristiques emblématiques de la Vendée. Direction le vignoble vendéen, les parcs ostréicoles de la Guittière, puis les marais salants de Sallertaine.

La route du vin

Que l'on soit amateur de vin ou tout simplement curieux de découvrir un terroir encore méconnu, la route des vins de Vendée nous emmène à la rencontre de vignerons passionnés garants d'un savoir-faire et d'une histoire qui remonte au Moyen-âge. Déjà cité par Rabelais dans ses écrits, le vignoble produit aujourd'hui des vins rouges, blancs et rosés commercialisés sous l'AOC "Fiefs Vendéens". Dans le sud Vendée, la route des vins propose plusieurs circuits oenotouristiques à parcourir à vélo ou en voiture au coeur du vignoble. Au programme : rencontre avec un vigneron, balade commentée dans les vignes, visite de caves et dégustation pour terminer en beauté la journée.

  • La Route des Vins "Terroir de Brem" en direction des Sables d'Olonne (31 km)
  • La Route des Vins "Côte de Lumière" au Pays des Olonnes (39 km)
  • Les deux boucles de Mareuil sur Lay (35 km et 60 km)

La Route de l'huître

Sur la côte vendéenne, l'activité ostréicole est omniprésente. Elle mobilise trois cents producteurs qui exploitent près de 1 600 hectares de parcs et produisent 10 000 tonnes d'huîtres. La Route de l'huître Vendée Atlantique propose un road-trip iodé en 7 étapes et 80 kilomètres de côte. L'occasion de découvrir une activité traditionnelle ancrée sur le territoire depuis plus de cent ans, le métier d'ostréiculteur, les techniques d'hier et d'aujourd'hui, comment l'huître grandit et se développe, les différentes appellations et calibres, les claires où les huîtres sont affinées...

Au coeur de l'estuaire du Payré, à quelques kilomètres du camping, le bassin ostréicole de la Guittière sculpte le paysage naturel talmondais. Une halte s'impose sur place pour déguster ces fameuses huîtres creuses, accompagnées d'un petit verre de blanc.

  • La Route de l'huître, 80 km à parcourir, de l'estuaire de la Loire jusqu'à la baie de l'Aiguillon. Départ de la cabane "route de l'huître" au port de la Guittière, à Talmont-Saint-Hilaire.

La Route du sel

Découvrez une tradition vieille de plus de 1 000 ans en parcourant la Route du sel la baie de Bourgneuf à l'embouchure de la Vie, et de Machecoul à Challans. L'itinéraire de l'or blanc nous fait voyager dans l'ancienne "Baie de Bretagne", entre marais et bocage, à la découverte du marais breton vendéen, son histoire, sa faune et sa flore. Du XIIIe au XVIIIe siècle, le Marais Breton (qui n'a de breton que le nom !) fut le plus grand producteur de sel en France. Aujourd'hui, une centaine de sauniers perpétuent le savoir-faire d'un métier vieux de plusieurs siècles.

  • Au départ de Saint Jean de Monts ou Noirmoutier, découvrez le Marais Breton Vendéen à vélo ou en canoë, le long des canaux et dans le labyrinthe des anciens marais salants, vers l'île de Sallertaine et ses artisans d'art, le Moulin de Rairé, la Bourrine à Rosalie ou encore l'Abbaye de l'Ile Chauvet.
  • À l'Île-d'Olonne, les sauniers proposent des visites guidées et la dégustation des produits du marais (seul, fleur de sel, salicorne). À voir, à faire : le pont de Salaire, l'église Saint-Martin de Vertou et son clocher, une balade en bateau sur la rivière salée du Parc d'Aventure du sel.
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog