Pêche à Pied en Vendée : tout ce qu'il faut savoir !

Publié le : 14/11/2019 - Catégorie : Vendée 

Vous cherchez une activité ludique et familiale pour vos vacances en Vendée ? La pêche à pied est loisir accessible à tous qui nécessite toutefois un minimum de préparation. On vous dit tout ce qu'il faut savoir sur la pêche à pied en Vendée !

Quand partir à la pêche à pied ?

La pêche à pied peut se pratiquer toute l'année, été comme hiver, surtout lors des grandes marées. La mer se retire très loin et l'estran devient un immense terrain de jeu à marée basse. Prévoyez d'arriver sur place 1 à 2 heures avant l'horaire de la marée basse.

Où s'adonner à la pêche à pied en Vendée ?

De l'Aiguillon-sur-Mer à la Baie de Bourgneuf, la Vendée regorge de coins de pêche à pied ! On y trouve une grande variété de coquillages et crustacés : coques, palourde, pignons, crevettes roses, crabes, moules, huîtres et autres bigorneaux... Mais quelle plage choisir ?

À Longeville-sur-Mer : La plage des Conches (à 200 m du camping), mais aussi la plage du Bouil et du Rocher connaissent un large succès auprès des vacanciers adeptes de la pêche à pied.

À Talmont-Saint-Hilaire : la plage du Veillon est un coin très réputé en Vendée. Les moules accrochées sur les rochers et les crevettes dans les trous d'eau font le bonheur des pêcheurs !

À Jard-sur-Mer : à chaque marée basse, les plages de Ragounite, Légère et Ragnette attirent de nombreux adeptes sur les plateaux rocheux. Au menu ce soir : tellines sautées à la persillade et Bigorneaux au vin blanc !

À La Tranche-sur-Mer : ici, la pêche à pied est une institution, héritière d'une tradition ancestrale. La Pointe de Grouin du Cou et le Rocher Sainte Anne (site préhistorique) est un lieu très prisé des amateurs de coquillages et des petits chasseurs de crabes.

Comment se préparer pour la pêche à pied ?

Loisir accessible à tous, la pêche à pied ne nécessite pas de permis ni de matériel sophistiqué :

  • un haveneau (ou une épuisette) pour pêcher la crevette dans les mares,
  • un petit râteau (ou une cuillère à soupe) pour débusquer les palourdes enfouies dans le sable,
  • un petit couteau (ou un piochon) pour décrocher les huîtres des rochers,
  • un seau ou un panier (pas de sac plastique) pour rapporter toutes vos trouvailles.
Les indispensables :
  • une réglette à coquillage, outil indispensable pour vérifier la taille de vos captures (disponible auprès des Offices de tourisme),
  • une montre pour surveiller les horaires de marée : il est conseillé de remonter 30 à 45 minutes après la basse mer pour ne pas se retrouver piégé par la marée,
  • un téléphone portable pour prévenir les secours en cas d'incident.

Les bonnes pratiques pour une pêche responsable

L'estran est un milieu naturel vivant et fragile. En adoptant les bonnes pratiques de pêche, vous préservez la ressource et le milieu marin.

  • Limitez votre pêche à ce que vous pourrez consommer en famille ou entre amis.
  • Remettez en place les pierres retournées (les algues tournées vers la lumière).
  • Respectez les gabarits et les quantités : moules : 4cm et 5kg, coques : 3cm et 3kg, palourdes : 4cm et 3kg, huîtres : 5cm et trois douzaines, pignons : 2,5cm et 2kg.

Éviter l'intoxication

Pour éviter de tomber malade, assurez-vous que vos coquillages sont bien vivants jusqu'à leur préparation. Si vos palourdes ont une odeur suspecte ou une couleur bizarre, ne les consommez pas ! Les coquillages doivent être soigneusement lavés, conservés au frais et consommés rapidement, de préférence dans la journée. Pensez aussi à faire dégorger vos coquillages fouisseurs (coques, palourdes, praires, couteaux...) dans de l'eau salée pour évacuer le sable et les impuretés qu'ils contiennent. Maintenant, à vous de jouer !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog