Visite de l'abbaye royale de Saint-Michel-en-l'Herm

Publié le : 23/02/2022 - Catégorie : General Île de Ré 

Lors de votre séjour en camping en Vendée, partez à la découverte de Saint-Michel-en-l'Herm. Situé au coeur du Marais poitevin, côté littoral, ce petit village est célèbre pour son abbaye royale fondée au VIIe siècle par les moines de Noirmoutier.

Un joyau médiéval au coeur du marais poitevin

Situé près de Saint-Denis-du-Payré et l'Aiguillon-sur-Mer, dans le Sud de la Vendée, à 25 km de notre Camping 4 étoiles à Longeville-sur-Mer, Saint-Michel-en-l'Herm est une petite commune littorale de quelque 2 300 habitants. Au temps des Romains, Saint-Michel-en-l'Herm est une ancienne île du Golfe des Pictons, actuel Marais Poitevin, entourée de terres gagnées sur la baie de l'Aiguillon au cours des siècles.

L'abbaye royale est littéralement au coeur de la création du marais poitevin. Sa richesse provenait essentiellement du commerce du sel, extrait des marais salants de Loix et d'Ars-en-Ré, au nord de l'île de Ré. Les moines de l'abbaye furent les premiers à exploiter cette manne financière. L'or blanc des marais a permis de financer d'importants travaux d'endiguement, de canalisation et de drainage pour créer des terres asséchées propices à l'élevage et aux cultures.

Une histoire mouvementée

Entre le XIIe et le XVIIIe siècle, cinq abbayes se sont succédé sur ce même site, construites les unes sur les autres, au fil des aléas de l'histoire. Au XIe siècle, les Vikings venus de Normandie occupent les îles du Bas-Poitou, effectuant au passage plusieurs raids sur Saint-Michel-en-l'Herm. L'abbaye n'est pas épargnée.

L'abbaye fut détruite par les Sarrasins vers 732, reconstruite puis à nouveau ruinée par les Vikings en 877. Pendant près de 80 ans, les conquérants normands s'installèrent sur l'îlot de la Dive, dernière île calcaire du Golfe des Pictons à être rattachée au continent. Ils s'en servirent comme camp de base pour préparer leurs raids sur le Poitou et rançonner les bateaux qui naviguaient dans le golfe des Pictons.

Durant la Révolution, la commune prend le nom de L'Union-sur-Mer et les moines sont chassés de l'abbaye. L'édifice devient propriété privée. Les républicains détruisent une grande partie des bâtiments. De l'édifice d'origine, il ne subsiste plus que le choeur. Vendus comme bien national, la chapelle et le prieuré de la Dive furent transformés en bâtiments d'exploitation agricole. En 1973, l'abbaye est classée aux monuments historiques.

Une abbaye marquée par treize siècles d'histoire

Témoin de plus de treize siècles d'histoire riche et mouvementée, l'abbaye de Saint-Michel-en-l'Herm est le plus ancien prieuré de Vendée. Cet ancien monastère bénédictin fut fondé en 682 par des moines de Noirmoutier, sous l'impulsion de l'évêque de Poitiers Ansoald et de Saint Philibert. Après le Concordat signé en 1516, sous le règne de François Ier, Saint-Michel-en-l'Herm devient une abbaye royale, avec à sa tête des personnalités de haut rang aussi célèbres que le cardinal Mazarin.

Aujourd'hui, la visite de cette abbaye bénédictine millénaire offre un véritable voyage dans le temps et l'histoire. Le visiteur découvre la salle du chauffoir du XIIIe siècle (ou scriptorium) et le réfectoire (XVIIe siècle), la salle capitulaire couronnée de chapiteaux ornés de belles sculptures (animaux, personnages...), le dortoir des moines, le logis de l'abbé où l'on recevait les personnalités, le logis dit "de l'Aiguier", ou encore le pigeonnier daté du XVIIIe siècle. Le maître autel en marbre polychrome de l'ancienne abbatiale est visible dans l'actuelle église Saint-Michel, située dans le bourg du village. La visite se poursuit dans les jardins de l'abbaye et la grotte de l'Ermite.

Infos pratiques

  • Accès : 5, place de l'Abbaye, 85580 Saint-Michel-en-l'Herm (à 20 minutes en voiture du camping Le Clos des Pins en Vendée).
  • Renseignement par téléphone : 02 51 56 37 37.
  • Visite guidée de mi-juin à mi-septembre, le mardi, le jeudi et le vendredi, visite guidée à 10h, 11h, 15h, 16h et 17h.
  • Tarif adulte : 5 €, tarif réduit : 3 €, gratuit pour les - 7 ans (billetterie à l'Office de tourisme).

photo@P.Baudry, Sud Vendée Tourisme

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email
< Retour au Blog